Circuit du canal et de la Rigole d'Hilvern

Fußgänger ,  Moutainbike ,  Reiter Um Saint-Gonnery

13.6 km
Fußgänger
3h 15min
Leicht
13.6 km
Moutainbike
1h 30min
Leicht
13.6 km
Reiter
2h 30min
Leicht
imgcarousel-name-misingMichel Langle - Office de Tourisme de Pontivy Communauté
imgcarousel-name-misingMichel Langle - Office de Tourisme de Pontivy Communauté
imgcarousel-name-misingMichel Langle - Office de Tourisme de Pontivy Communauté
imgcarousel-name-misingMichel Langle - Office de Tourisme de Pontivy Communauté
  • Dokumentation
    Mit GPX / KML-Dateien können Sie die Route Ihrer Wanderung zu Ihrem GPS (oder einem anderen Navigationswerkzeug) exportieren
  • Angenommene Kundschaften
    • Einzelperson
Orte von Interesse
1 Point de départ
Plan d’eau de Saint-Gonnery
2 La Rigole d'Hilvern
La rigole d’Hilvern est un énorme bief de dérivation de l’Oust. Témoignage
d’une technicité remarquable (pente régulière de 0,3 mm/m), cet ouvrage
serpente sur 64 km entre Bosméléac et Saint-Gonnery. Elle avait pour objet
d’alimenter le canal de Nantes à Brest creusé artificiellement sur le relief qui
sépare le bassin de Rohan et celui de Pontivy. Il fallait donc un apport d’eau pour faire fonctionner les nombreuses écluses qui permettaient le passage des bateaux d’une vallée à l’autre.
3 Forêt de Branguily
La forêt de Branguily est le vestige de la dense forêt où Saint-Gonnery établit son ermitage. Au cours des siècles, son histoire évoluera entre lieu stratégique, cachette ou camp militaire et appartiendra du 18e jusqu’au début du 19e siècle au fief des Rohan. Aujourd’hui, la forêt de Branguily qui représente un massif de 450 hectares, offre à travers ses chênaies et ses pinèdes une riche végétation.
4 Canal de Nantes à Brest et ses échelles d'écluses
La réalisation du canal est décidée dès 1806 par Napoléon Bonaparte. Cet ouvrage d’envergure doit palier aux risques engendrés par la présence en mer des troupes anglaises et permet également de désenclaver les ports et arsenaux bretons. Il va répondre au projet stratégique et économique initialement lancé : les échanges sont ainsi favorisés, les péniches halées par des chevaux transportent alors épicerie, vin, sable, ardoises, pommes de terre, etc. Jusqu’en 1842, date à laquelle le canal ouvre à la navigation, ingénieurs et mains d’oeuvre travailleront difficilement sur la construction des 54 écluses que l’on rencontre sur 20 km entre Rohan et Pontivy.
Offizielle Website des Tourismusverbands der Bretagne